Menu 06 21 50 39 80
89 Rue Broca 75013 Paris
Lundi au vendredi : 9h à 20h
06 21 50 39 80
89 Rue Broca 75013 Paris
Lundi au vendredi : 9h à 20h
Prendre rendez-vous Mon blog Contactez-nous
Brune Vannier-Moreau,
votre naturopathe dans le 13ème arrondissement de Paris
Prendre rendez-vous Mon blog

Le guide pour réussir son allaitement

25/02/2019 11:02
Vais-je réussir à allaiter mon enfant ? Presque toutes les futures mères se posent cette question… Or, c’est oublier que nous sommes des mammifères! Le corps d’une femme est fait pour allaiter ce qui lui permet d’instinct de savoir ce qui est bon pour elle et pour son bébé! L’allaitement est ce qu’il y a de mieux pour la santé de votre bébé mais également pour la vôtre et c’est un lien magique qu’une mère peut avoir avec son enfant.
En tant que naturopathe et ayant allaité mes 3 enfants , je ne peux que vous conseiller l’allaitement. Toutefois, je ne forcerai jamais une maman à allaiter car cela serait totalement contre productif: En effet, tout passe dans le lait, même le stress d’une mère! Je suis d’avis qu’il faut mieux un bon biberon qu’un mauvaise tétée donnée à contre coeur!
 

Les règles indispensables pour réussir son allaitement

Le bien-être de la maman

La première règle INDISPENSABLE pour un bon allaitement est le bien-être de la maman.
L’allaitement n’exclut absolument pas le papa : ce dernier aura comme double mission de s’occuper de son bébé (il y a plein d’autres choses à faire que de donner un biberon) mais aussi de sa femme pour que celle-ci se sente le mieux possible. Il est primordial que la maman puisse se reposer en même temps que son bébé et puisse être détendue tout le long de sa période d’allaitement. La détente physique et psychique sera la première clé d’un allaitement réussi.
 

L’allaitement ne doit pas être douloureux

La deuxième règle sera d’éviter à tout prix les douleurs liées à l’allaitement :
L’allaitement ne doit pas être douloureux. Seules les premières tétées peuvent l’être car elles provoquent le réflexe de contraction et tonifient l’utérus qui se reformera plus rapidement. Ces douleurs sont donc éphémères et sont pour la bonne cause!
Par contre, il s’agira de lutter contre les gerçures, crevasses et autres blessures qui peuvent être infligées à vos seins. Pour mettre toutes les chances de votre coté afin d’éviter la moindre douleur, vous pouvez commencer à chouchouter vos seins avant même la venue du bébé : Lors du dernier mois de grossesse, massez-vous les tétons sous la douche avec éventuellement un peu d’huile. Ce massage va permettre d’hydrater votre poitrine tout en la préparant à l’allaitement. Une fois le bébé arrivé, il faudra penser à vous masser les tétons après chaque tétée avec une goutte de votre lait pour prévenir des gerçures et craquelures. Le corps est bien fait, votre lait possède des propriétés lubrifiantes et anti-infectieuses et vaudra toutes les crèmes et huiles réunies ! Vous pouvez également faire ce massage avant les tétées pour stimuler votre bébé en plaçant quelques gouttes de lait sur votre mamelon.
Si malgré ces massages, des crevasses apparaissent, il faudra revoir votre position et celle du bébé. En effet, l’immense majorité des crevasses apparaissent lorsque le bébé ne prend pas bien le sein car il est mal positionné. Il existe de nombreuses positions d’allaitement mais dans tous les cas, la bouche du bébé doit être bien ouverte (elle doit couvrir au maximum le téton et l’aréole) et son menton (et non son nez!) doit être enfoui dans le sein de la maman.
Si malgré tout, le sein est abimé, vous pouvez appliquer sur vos tétons une noisette de crème à la lanoline purifiée pour accélérer la cicatrisation. La lanoline est une graisse extraite du suint du mouton qui peut être ingérée sans risque pour le bébé. Enfin, si la douleur est vraiment trop intense, vous pouvez vous rabattre sur un bout de sein en silicone à appliquer sur le mamelon au moment de la tétée de façon à le protéger.
• Une autre douleur à éviter sera l’engorgement des seins. La meilleure façon d’y échapper et de donner les deux seins à chaque tétée et d’allaiter le plus souvent possible. En cas d’engorgement, essayez la position de la louve : à quatre pattes, le sein pendant au-dessus de la bouche du bébé : Cette position va aider à décongestionner des endroits du sein moins sollicités. Si votre bébé dort, vous pouvez vous soulager en tirant un petit peu et délicatement votre lait avec un tire lait ou en appliquant de la chaleur sur vos seins (douche chaude ou serviette chaude): La chaleur favorise la circulation des fluides, lait et lymphe et aide ainsi au désengorgement.
Enfin, il vous reste le fameux remède de grand mère du cataplasme de chou : écrasez deux grandes feuilles de chou vert avec un rouleau à pâtisserie et glissezles dans votre soutien gorge…Etrangement efficace!
 

L’allaitement à la demande

La troisième règle pour optimiser son allaitement sera d’observer votre bébé et non pas votre montre ! Au lieu de programmer les tétées, observez votre enfant afin de comprendre les signaux qu’il vous envoient lorsqu’il veut boire. Contrairement aux idées reçues, l’allaitement à la demande n’est pas plus fatiguant. Certes certains enfants vont allaiter plus souvent mais vous éviterez les cris en lui apportant un réconfort immédiat. L’enfant se sentira rassuré et cela l’apaisera. De plus, en mettant régulièrement votre bébé au sein, vous éviterez les engorgements et votre production de lait va augmenter. La nature est bien faite, vous produisez du lait à la demande. Plus un bébé prend du poids, plus il pourra espacer les téter. Les tétées fréquentes du début seront donc récompensées par la suite!
 

Faites attention à votre alimentation

La dernière règle, (mais non la moindre!) sera d’optimiser votre alimentation. Une alimentation saine vous permettra d’avoir un lait riche et digeste et d’être en pleine forme (n’oubliez pas qu’il s’agit de la règle indispensable numéro 1 pour optimiser votre allaitement)!
En effet, l’alimentation de la mère influe sur la composition lipidique et vitaminique du lait. Il faut donc qu’elle soit équilibrée, naturelle et biologique de préférence. N’oubliez pas d’inclure dans votre alimentation des bons acides gras tels que les oméga 3 que l’on trouve dans les poissons (favorisez les petits poissons pour éviter les métaux lourds) et dans les huiles végétales de colza, lin, cameline, chanvre… Pour augmenter votre production de lait, vous pouvez faire appel à certaines plantes dites « galactogènes »: le fenouil et l’anis, que vous pouvez consommer sous forme de tisanes (qui soulageront en prime les coliques du nourrissons!), le cumin à saupoudrer sur vos plats et le fenugrec à consommer sous forme de graines germées.
Evitez les boissons énergisantes pour ne pas énerver votre bébé ainsi que l’alcool et autres substances toxiques qui peuvent se retrouver dans votre lait.
Enfin, surveillez votre consommation de laitage ! En effet, si votre bébé est sujet aux coliques, faites le test d’arrêter complètement les laitages pendant plusieurs jours, le jeu peut en valoir la chandelle ! Il se peut que vote bébé ait beaucoup moins de mal à digérer votre lait, il sera alors apaisé et vous aussi par effet ricochet ! Or une maman apaisé = un allaitement optimisé!
En bref, restez zen, faites vous confiance et prenez soin de vous, cela est la clef d’entrée pour toute allaitement réussi.
Le guide pour reussir son allaitement

Retour
Moyens de transport MétroLigne 7Les Gobelins
MétroLigne 6 Glacière
RERRER BPort-Royal
Parking public 93 Boulevard de Port-Royal, Paris Informations pratiques Rez-de-chaussée
Moyens de Paiement
Espèce Chèque
  • Tarifs
  • Prendre rendez-vous
  • Mon blog
Vous appréciez, partagez !
MADAME BRUNE VANNIER-MOREAU Télèphone06 21 50 39 80
Adresse89 Rue Broca
75013 Paris